Le printemps des poètes - Ecole maternelle de Gestel

Date: 
10 Mars 2013 (Toute la journée) - 21 Mars 2013 (Toute la journée)

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...
Méthodiquement, les enfants ont mis les mots en bocaux selon une classification bien complexe : les mots chauds, les mots doux, les mots froids, les mots rigolos, les petits mots, les mots rouges, les mots terrifiants... Ils y ont puisé leur inspiration pour composer des cadavres exquis animaliers sur la forme du poème de Robert Desnos (Vous savez ..."Une fourmi traînant un char Plein de pingouins et de canards, ça n'existe pas, ça n'existe pas...").
Ces jeunes gens plein d'esprit ont ensuite malicieusement enregistré leur prose... pour vous confectionner un bestiaire poètique... marqué par les bruits de leur attroupement, leur tapage diurne, une langue si singulière... et la voix de la maitresse, évidemment!
10 sons, 24 élèves, 1 maitresse, 24 poèmes, quelques contines, 2 cris, un brouhaha, des chuchotements, plusieurs sens de l'humour...
 

Émission(s): 

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...

Des petits voleurs de mots ont secoué leur vocabulaire pour écrire leurs premiers poèmes...