Journées du patrimoine 2011

À l'occasion des Journées du Patrimoine 2011, la Compagnie des Ondes a investi le K3, bloc de la base sous-marine de Lorient.
Dans le gigantesque antre de béton, la CDO a proposé deux installations sonores.
 
À l'étage, le long de l'infini couloir qui traverse le bâtiment, la CDO a réalisé un habillage sonore [ La chambre d'éclatement ] sur le thème du craquement :

chambre d'éclatement : partie du toit destinée à la protection anti-aérienne ; constituée d'une succession de murs en béton sur lesquels reposent des poutres en béton ; lorsque la bombe tombe sur les poutres, ces dernières se brisent sous le choc et absorbent une partie de la puissance ; le souffle est canalisé dans la chambre d’éclatement et l’effet destructeur est minimisé au maximum ; grâce à ce système, la bombe TallBoy de 5.5T tombée sur le K3 n’a pu percer le toit
 
En face des alvéoles à sous-marins, la CDO a également installé trois salons d'écoute dans l'ancien atelier des batteries.
Nommé [ Le carré ] cet espace invite les visiteurs-auditeurs à faire un voyage à travers l'histoire de la base sous-marine, passée comme future, réelle comme fictive...
 
Le samedi 17 septembre de 14h à 19h.
Le dimanche 18 septembre de 10 h à 13 h et de 14h à 19h.

En partenariat avec le service d'animation de l'architecture et du patrimoine de la ville de Lorient.

Date: 
17 Septembre 2011 - 18 Septembre 2011
Catégorie: 
Lieux: 
K3, base des sous-marins de Lorient

Cette pièce sonore vous entraîne 65 ans en arrière, durant les heures sombres de la seconde guerre mondiale. Au gré d’archives sonores, de compte-rendus historiques et de documents d’époque, plongez dans l'histoire de la base sousmarine de Lorient à travers la vie de Jacques Stosskopf, ingénieur du génie maritime à l'Arsenal pendant l'Occupation. Retour sur cinq années de guerre, entre moments historiques et anecdotes du quotidien.

Périscopes, torpilles, gyrocompas... l’atelier du MESMAT, l’association lorientaise d’anciens sous-mariniers, est une vraie caverne d’Ali Baba. Bienvenue au sein de l’effervescence bricoleuse de leur rendez-vous du mardi. Guidés par Michel et Bernard, les témoignages de ces joyeux passionnés s’entremêlent avec celui de William. Tous nous parlent de cette époque révolue avec une pointe de nostalgie...Sous-marinier : une vie bien à part.

 

K3

Et si ce n'était pas une fiction ? Et si la fin du monde était proche ?
On est pas bien là, non ?
Une pièce sonore haletante, retentissante, pleine d'espoirs...

« T'entends des trucs ?
– J’entends un sous-marin...
– T'entends quoi ? Des baleines ?
– J’entends un sous-marin. »
Patchwork sonore entre les murs de la base sous-marine.

Ne vous est-il jamais arrivé d'ouvrir les yeux derrière le miroir de l'eau et d'être envoûté par la manière étrange dont vous perceviez soudainement le monde?

Quand le langage n'est plus fonctionnel, on s'attache à sa texture et peut-être commence-t-on vraiment à écouter.

Ne vous est-il jamais arrivé d'ouvrir les yeux derrière le miroir de l'eau et d'être envoûté par la manière étrange dont vous perceviez soudainement le monde?

Quand le langage n'est plus fonctionnel, on s'attache à sa texture et peut-être commence-t-on vraiment à écouter.